Prix des carburants : la remise de 18 centimes prolongée et augmentée ?

Mercredi 20 juillet, un compromis est en vue à l’Assemblée, concernant une aide sur le carburant. Un accord commence à se dessiner parmi la majorité présidentielle et les Républicains. En septembre prochain, la ristourne à la pompe, aujourd’hui de 18 centimes d’euro, pourrait s’élever davantage, jusqu’à 30 centimes. Un coup de pouce qui serait ensuite dégressif. 

Renoncement à l’indemnité ciblée

Le gouvernement est donc prêt à renoncer à son dispositif initial : une indemnité carburant ciblée sur les travailleurs modestes et les gros rouleurs. Les LR ne voulaient pas de cette mesure. Le groupe parlementaire renonce aussi à sa proposition initiale : un prix fixé à 1,50 euro le litre, en baissant les taxes. Cela aurait coûté 40 à 50 milliards d’euros, ce que le gouvernement a jugé trop coûteux. La majorité a fixé une ligne rouge : l’enveloppe pour le carburant ne doit pas dépasser 4,4 milliards d’euros, inclus dans le paquet pouvoir d’achat, fixé à 20 milliards d’euros.

lire aussi

Articles connexes