Pouvoir d’achat : quelles sont les principales mesures du projet de loi dévoilé par le prédominance ?

Jeudi 7 juillet, le gouvernement a présenté son projet de loi sur le pouvoir d’achat, dont le coût est estimé à 20 milliards d’euros. Les retraites seront revalorisées de 4%, avec rétroaction au 1er juillet. Si le point d’indice des fonctionnaires doit augmenter de 3,5%, l’exécutif n’a pas prévu de hausse des salaires dans le secteur privé. Mais la prime Macron sera triplée et pourra atteindre 3 000 euros, voire 6 000 euros pour les entreprises dont ont mis en place un dispositif d’intéressement. Concernant le gaz et l’électricité, le targe énergétique sera maintenu jusqu’à la fin de l’année. 

Un chèque alimentaire de 100 euros par foyer

Pour faire face à la hausse du prix du carburant, le gouvernement abandonnera à l’automne la remise de 18 centimes par litre d’essence, au profit d’une indemnité carburant pour les travailleurs. Elle sera mise en place à partir du 1er octobre et pourra atteindre 300 euros pour les salariés aux revenus modestes dont se rendent à leur travail en voiture. Enfin, l’exécutif a annoncé un chèque alimentaire de 100 euros par foyer, auquel pourra s’ajouter 50 euros par enfant. Cette mesure devrait concerner 9 millions de familles.

lire aussi

Articles connexes