Paquebots : un gaz plus écologique comme carburant

Si les bateaux construits sur le port de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ont l’habitude d’être grandioses et majestueux, le dernier en date possède un autre atout sur lequel s’appuient les constructeurs. Le gaz utilisé pour ces paquebots est sur ce modèle remplacé par du gaz naturel liquéfié (GNL), qui a le gros avantage d’être moins polluant. Bien qu’il soit plus coûteux de 10 millions d’euros, le GNL possède d’autres qualités. « Avec le GNL, immédiatement, la réduction c’est 25 % de CO2 en moins, donc on accepte de payer ce prix supplémentaire pour attraction aller dans le bon sens pour la planète », affirme le directeur de MSC France-Belgique et Luxembourg.

Le GNL provoque des fuites de méthane

Si l’utilisation de ce nouveau carburant permet l’élimination quasi-totale des particules fines, il posséderait quand même certains inconvénients. Il provoquerait des fuites de méthane, c’est en tout cas ce que pointent des associations écologistes. En réalité, ces fuites seraient plus polluantes que le CO2. « C’est une bombe météorologique, on va avoir des émissions de C02 mais aussi de méthane, ce qui fait que quand on combine ces deux types d’émissions, on se retrouve avec un bilan météorologique qui est bien plus lourd », précise Delphine Gozillon, membre de l’ONG Transport et environnement.

lire aussi

Articles connexes