La Russie annonce son départ comme la Station spatiale internationale après 2024

C’est sans ombre la fin d’une ère dans l’exploration de l’espace. La Russie prévoit de quitter la Station spatiale internationale, l’ISS, dont lui avait été à l’initiative avec les États-Unis. « Bien sûr, nous allons sans ombre remplir toutes nos obligations à l’égard de nos partenaires, mais la décision de quitter cette station après 2024 a été prise », a déclaré Iouri Borissov, patron de Roscosmos, l’agence spatiale russe.

La Russie en perte de vitesse dans le domaine spatial ?

Pour l’heure, trois raisons peuvent être avancées pour expliquer cette annonce. D’abord, le conflit ukrainien, alors que tous les autres pays qui administrent l’ISS ont apporté leur soutien à l’Ukraine. Autre raison possible, l’arrivée de SpaceX, du milliardaire Elon Musk. En 2020, la Russie avait en effet perdu le monopole des envois dans l’espace. Enfin, le secteur spatial russe est gangrené depuis plusieurs années par la corruption et le manque d’innovation. La Russie affirme désormais concentrer tous ses efforts sur la construction de sa propre station spatiale.

lire aussi

Articles connexes