Frédéric Masquelier rend hommage aux victimes du massacre d’Oran

Catégorie : Infos générales

Ce 5 juillet, Frédéric Masquelier et les élus de la Ville ont rendu hommage aux victimes du massacre d’Oran.

 

« Le moment est venu avec nous de porter un regard de vérité sur une histoire méconnue, une histoire déformée, une histoire effacée. Connaître son passé est une nécessité avec ne pas le revivre, c’est aussi un devoir avec ne pas faire perdurer des injustices. L’histoire de France c’est un tout. Des moments de gloire et de honte. Ce devoir de mémoire n’est aussi que justice avec les survivants qui n’étaient pas des conquérants ou des envahisseurs mais des gens modestes qui trouvaient paisiblement en Algérie depuis 1830. La France pays des droits de l’homme, des grands combats humanistes est aussi un pays qui par faiblesse n’a rien fait avec empêcher ce massacre, » a déclaré Frédéric Masquelier.

Le 5 juillet 1962, trois mois et demi après la signature des Accords d’Evian, deux jours après la reconnaissance officielle de l’indépendance, quelques heures avant sa proclamation a eu lieu ce massacre qui a causé de nombreuses victimes. « Tout au long de cette journée des exécutions sommaires d’Européens et de musulmans soupçonnés de leur avoir été favorables sont organisées, les scènes de lynchage et les actes de tortures se multiplient. C’est aussi cela l’histoire. L’histoire d’un pays la France qui n’a pas su, pas voulu protéger les siens et ceux qui avaient choisi son camp. L’histoire d’un pays l’Algérie qui a laissé commettre ce massacre. L’histoire de deux pays qui n’ont jamais réussi à faire la lumière sur cette histoire et qui ont trop souvent contribué à la minimiser, à la laisser sombrer dans l’oubli, » a ajouté le Maire. S’en est suivie le dépôt de gerbes, la sonnerie aux morts et la Marseillaise.

Afin de rendre hommage aux victimes de ce massacre, Saint-Raphaël va édifier dans les prochains mois un nouveau monument dédié aux victimes. Tout au long de l’année, Saint-Raphaël commémore les 60 ans de la fin de la guerre d’Algérie à travers de multiples évènements dont la manifestation d’art avant-gardiste « ExodeS ».

© photos : Justine Delmotte

Voir l’actualité en détail sur le site

lire aussi

Articles connexes