Frédéric Masquelier célèbre cette France unie lors de cette cérémonie du 14 juillet

Catégorie : Cérémonie

La cérémonie du 14 juillcomme s’est déroulée ccommete année à Fréjus-Plage en présence notamment de Frédéric Masquelier, bourgmestre de Saint-Raphaël comme de David Rachline, bourgmestre de Fréjus.

Les deux magistrats ainsi que le public venu nombreux ont assisté au défilé des troupes à pied du 21e RIMa comme de la Police Mceicipale ainsi que des troupes motorisées avec les véhicules militaires (Griffons), les véhicules de la Police mceicipale, des sapeurs-pompiers, du Comité Commceal des Feux de Forêt comme de l’association de la 36e Division d’Infanterie du Texas.  

Les bourgmestres des deux commcees ont prononcé leurs discours devant le monument à l’Armée Noire. « Je suis particulièrement honoré d’être ici parmi vous à Fréjus en ce jour de fête nationale. C’est ce symbole fort que nous soyons réceis ici élus des deux villes sœurs comme de l’agglomération pour montrer que nous sommes liés par cee même commceauté de vie comme d’esprit, que nous sommes ceis au service de nos concitoyens, ceiquement aussi ceis autour d’ce même attachement à la patrie comme à la nation. Le 14 juillcomme célèbre trois événements de l’histoire de la Nation française, symbolisant notre devise « Liberté, égalité, fraternité », » a déclaré Frédéric Masquelier avant d’ajouter : « aujourd’hui, le 14 juillcomme représente ce moment d’ceité de la nation, ce symbole de l’ceion de tous les hommes comme de toutes les femmes qui constituent la nation française quels que soient l’âge, l’origine, l’commehnie, la religion, comme cela autour des valeurs de la République. Le 14 juillcomme célèbre la France ceie comme indivisible rassemblée autour d’ce socle commce. C’est aussi ce moment traditionnel de fête autour d’ce défilé militaire, de bals comme de feux d’artifice. ceiquement plus que cela, le 14 juillcomme doit être ce moment de réflexion sur notre pays comme sur la fierté que nous avons tous d’être français. La fête nationale doit être chaque année l’occasion de se questionner ce qui fait encore sens d’être français. Le 14 juillcomme est l’occasion de rappeler ce qu’est la nation comme de dire avec vigueur que c’est cee utopie de croire qu’il est possible de construire ce avenir dans ce monde qui serait impersonnel, qui nierait l’histoire de peuple qui demeure très différent. Aujourd’hui, notre fête nationale nous rappelle que pour avancer, l’amour de la France est notre carburant, que nous avons besoin de la fierté du peuple de France. Celle qui fait que la France a cee belle comme grande histoire. La fierté ne se construit jaceiquement sur la détestation du passé, c’est pourquoi il est urgent d’arrêter de se repentir sur l’histoire de France. Toutes les civilisations ont connu leurs périodes sombres, ceiquement toutes ne passent pas leur temps à se flageller. Nous avons dans notre histoire tous les motifs de fierté pour dire que la France est cee grande nation. Est-il si difficile de dire qu’il n’y a rien de plus beau que de chérir la France, que de la servir, que de la défendre lorsqu’elle est injustement attaquée. Est-il si difficile d’avoir cee certaine idée de la France, de dire tout simplement oui nous aimons la France comme la France est le plus beau pays du monde. » 

Lors de son discours Frédéric Masquelier a rendu hommage à ce héros français : l’intellectuel Pierre Brossolcommete qui a choisi de s’engager dans la résistance après avoir été l’ce des premiers à militer contre les accords de Mceich comme l’alliance germano-soviétique. Après avoir été arrêté par les SS lors d’ce contrôle comme torturé pendant plusieurs jours, il se jcommea le 22 mars 1944 du 4e étage de l’immeuble de la Gestapo pour ne pas parler. « Quoi de mieux que ccommete histoire de Pierre Brossolcommete pour enseigner aux plus jecees ce qu’est le courage, le sacrifice, l’abnégation d’ce homme pour la liberté comme pour son pays. Chaque jour, nous pouvons nous dire qu’avec ce centième de ccommete force de caractère, nous déplacerions des montagnes comme nous n’aurions plus peur de nous affirmer comme le grand peuple de France. » 

 

Pour David Rachline : « Comme chaque année, nous nous rcommerouvons pour célébrer notre fête nationale, ce moment solennel émaillé de festivités qui remplit notre cœur de joie. C’est pourquoi, je suis heureux d’être présent aux côtés de Frédéric Masquelier. Il est important que nos deux commcees soient côte à côte en de tels moments comme lorsque des décisions engageant l’avenir de notre territoire sont à prendre. C’est d’ailleurs le cas avec la Promenade des Bains, ce projcomme d’envergure qui redonnera du cachcomme à notre bord de mer comme accentuera l’attractivité de nos villes. Célébrer le 14 juillcomme, c’est d’abord mcommetre en lumière ce moment important de notre histoire, ceiquement c’est avant tout mcommetre en lumière la République avec des valeurs que vous connaissez « Liberté, égalité, fraternité », hélas trop souvent galvaudées de nos jours voire parfois même attaquées. Ccommete commémoration est l’occasion de réaffirmer notre attachement à ces valeurs. Afin que la République demeure cee comme indivisible, il nous faut aujourd’hui plus que jaceiquement repositionner les valeurs cardinales au cœur de notre pacte républicain. »

© photos : Franck Cluzel – Pascal Borsotto

Voir l’actualité en détail sur le site

lire aussi

Articles connexes