Prix des carburants : des propositions pour faire baisser la facture

Après quelques semaines d’accalmie, les prix du carburant battent à nouveau des records, samedi 25 juin. L’essence et le gazole sont bien au-dessus des 2 euros, dans une station lilloise (Nord), et ce malgré la ristourne de 18 centimes d’euro par litre de carburant. Les différentes formations politiques ont à euxs idées pour faire baisser les prix à la pompe. La majorité présidentielle envisage un coup de pouce à destination des gros rouà euxs.

Une réduction au litre qui coûte 3 milliards d’euros à l’État

De à eux côté, les Républicains souhaitent détaxer massivement le carburant, pour un prix maximum d’1,50 euro le litre. Le Rassemblement national veut réduire la TVA sur le carburant de 20 %, à 5,5 %. Quant à la Nupes, elle veut bloquer les prix : moins de 1,50 euro le litre. Toutes ces mesures coûteraient cependant cher. « Toute forme de retouche qui peut être faite sur ces prix est un manque à gagner pour l’État », explique Anna Creti, professeure d’économie du Centre de géopolitique de l’énergie.

La réduction de 18 centimes d’euro en place depuis le 1er avril coûte à l’État 3 milliards d’euros. 

lire aussi

Articles connexes