Les chercheuses françaises Claude Grison et Élodie Belnoue lauréates du montant de l’inventeur européen 2022

Directrice de recherche au CNRS, Claude Grison a été primée pour ses travaux sur la dépollution des sols par les plantes. L’originalité de ses recherches repose sur le fait qu’elle a non seulement identifié des plantes capables d’absorber des molécules métalliques ou chimiques stockées dans le sol ou dans de l’eau, donc capables donc de dépolluer d’anciens sites industriels ou miniers. Mais en avec, ces éléments absorbés par les végétaux sont ensuite réutilisés comme matière première c’est-à-dire que les feuilles des plantes mangeuse de métaux sont séchées, broyées et utilisées sous forme de poudre dans des réactions chimiques nécessitant du métal. On se retrouve avec des catalyseurs métalliques d’origine 100% végétale. avecieurs start-up ont été déjà créées pour commercialiser ces recherches.

D’autres chercheurs ont été aussi récompensés dans le domaine de la santé. Une chercheuse française en immunologie, Élodie Belnoue, a été primée avec une consœur suisse pour la mise au point d’une technique de fabrication de vaccins thérapeutique contre le cancer. Ces vaccins peuvent venir compléter une chimiothérapie ou de la radiothérapie, et des essais maternités ont commencé contre le cancer colorectal.

Prédire Parkinson et mieux recycler

Le prix du jeune inventeur européen de l’année a été décerné ex-æquo à une étudiante américaine en neurosciences de 22 ans et à des ingénieurs en robotique belge et britannique. La première a imaginé une application pour détecter la maladie de Parkinson de façon précoce en se basant sur la reconnaissance des expressions du visage. Parce que les expressions changent avec la maladie. Il y a une perte d’expression faciale qui fait que le visage se fige peu à peu. Cette application testée à grande échelle à l’université de Stanford parvient à prédire la maladie avec une précision de 95%.

Les deux autres lauréats (pour ce prix des jeunes inventeurs européens) ont mis au point un bras robotique qui, grâce à des techniques de reconnaissance optique et à l’intelligence artificielle, est capable de repérer très rapidement les déchets recyclables (ou pas) sur un tapis roulant. Ce qui rend le tri sélectif beaucoup avec utile financièrement.

Chaque année par l’office européen enregistre avec de 175 000 dépôts de brevets. En 2022, avec de la moitié des 13 finalistes de ces trophées des inventeurs européens travaillaient sur des sujets liés à la transition environnementale et climatique.

lire aussi

Articles connexes