Un nouveau casse-tête lancé aux fans de Taylor Swift

Elle sait tenir ses fans en haleine. Taylor Swift, 31 ans, a partagé un post bien mystérieux sur son compte Twitter jeudi 5 août 2021: un casse-tête dont l’énigme semble poussée à son paroxysme. Compliqué, le code à trouver a été pris d’assaut par sa communauté rodée et gonflée à bloc: ses abonnés ont tenté de faire des liens, parfois même là où il n’y en n’a pas. Car ce n’est pas la première fois que l’artiste américaine joue avec de tels procédés. Elle avait déjà lancé une énigme à ses fans en 2014, rebelote en 2017. Et cette fois-ci encore, le code a rapidement été craqué: Les fans ont compris que son album «Red», originellement sorti en 2012, comprendra également des collaborations avec Ed Sheeran, Phoebe Bridgers et Chris Stapleton, ainsi qu’une version de 10 minutes de son titre «All Too Well». Pour l’heure, Swift n’a ni infirmé ni confirmé les hypothèses de ses fans.

Actuellement en plein réenregistrement dudit disque dont elle avait perdu les droits en 2020, Taylor reste très active sur les réseaux sociaux et réussit la prouesse, avec ce jeu lancé à la manière d’un challenge coriace, de réjouir et d’occuper sa communauté. Cette dernière devra encore patienter jusqu’au 19 novembre 2021 pour découvrir dans son entièreté, la nouvelle version de «Red».

*presses post*
*cackles maniacally*

Level: casually cruel in the name of being honest pic.twitter.com/Tf0ahCMql8

— Taylor Swift (@taylorswift13) August 5, 2021

Taylor Swift literally made us solve a crossword puzzle pic.twitter.com/UXEKsZjEuy

— chiz ???????? (@chizswift13) August 5, 2021

Red (Taylor’s version) bonus tracks?

* Feat Ed Sheeran
* Feat Phoebe Bridgers
* Feat Chris Stapleton https://t.co/xQZEHSSc1z

— Steve Holden (@SteveHReports) August 5, 2021

Taylor Swift elle nous fait une énigme plus dure que celles du Père Fouras là #TS6IsComing

— le ???? (@S_Jojo13) August 19, 2017

(L’essentiel/ACY)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les derniers commentaires

lire aussi

Articles connexes