«On a marqué l’histoire du football au Luxembourg»

Jamais jusqu’à présent, au niveau du football féminin, un club luxembourgeois n’était parvenu à remporter une rencontre de Coupe d’Europe. C’est désormais chose faite, depuis ce mercredi 18 août 2021 en fin de matinée. Grâce son succès face au SFK 2000 Sarajevo, en demi-finale du premier tour de l’UEFA Women’s Champion’s League, le RFCU Luxembourg est donc rentré dans l’histoire du football luxembourgeois. Après ce bel exploit, nous avons recueilli l’impression de Précillia Rinaldi, l’unique buteuse de la rencontre.

«Je suis super contente pour l’équipe», nous a d’emblée déclaré la joueuse française de 23 ans. «On vient de marquer l’histoire du Luxembourg et c’était vraiment génial. Avant le début du match les Bosniennes de Sarajevo nous ont pris un peu de haut et on a rapidement voulu leur montrer de quoi on était capables sur le terrain. On a vraiment joué en équipe. Sur la pelouse, on était une véritable famille».

Formée au PSG

Survenue à la 65e minute de jeu, la demi-volée de Précillia Rinaldi permet ainsi au Racing de passer au tour suivant de la Ligue des champions. «J’ai mis un peu de temps à réaliser que j’avais marqué», précise celle qui est arrivée dans la capitale la saison dernière, déjà. «J’ai cru tout d’abord que j’étais hors-jeu et puis, j’ai remarqué que l’arbitre n’avait pas sifflé. Je n’ai pas réfléchi, j’ai tiré, j’ai cru que la balle allait prendre la direction de la transversale et puis, c’est rentré. À ce moment-là, il restait encore 25 minutes à jouer et on a tenu bon, on n’a rien lâché».

Après avoir débuté le football en Normandie à Evreux, «à l’âge de 8 ans avec les garçons», nous a indiqué Précillia Rinaldi, elle a ensuite rejoint le centre de formation du PSG à l’âge de 14 ans et ce, pendant 4 ans. «À 18 ans, j’ai ensuite pris la direction de l’Italie pour jouer dans l’équipe féminine de la Fiorentina en Serie A. Je suis alors revenue à Orléans en D2 française et j’entame à présent, à 23 ans, ma 2e saison au RFCU Luxembourg». En finale du premier tour de la Ligue des champions, les joueuses de la capitale pourraient affronter les Portugaises du Benfica Lisbonne. Réponse dès 17h.

(fl/L’essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les derniers commentaires

lire aussi

Articles connexes