Nouveau succès pour le lanceur Vega, avec plusieurs satellites en orbite

Ce nouveau satellite ouvre des opportunités notamment dans le domaine des applications de géolocalisation et la cartographie.

Article rédigé par

Publié le 17/08/2021 11:01

Mis à jour le 17/08/2021 11:37

Temps de lecture : 1 min.

Une fusée Vega, le plus petit des lanceurs européens, a placé sur orbite dans la nuit de lundi 16 à mardi 17 août cinq satellites, dont le deuxième de la constellation Pléiades Neo destinée à observer la Terre. « Plus que jamais, Vega s’impose comme un pilier de l’autonomie d’accès de l’Europe à l’espace », a commenté Stéphane Israël, PDG d’Arianespace, après ce nouveau succès.

La fusée a décollé à 22h47 locales (3h47, heure de Paris) du Centre spatial de Kourou en Guyane française, pour une mission qui devait durer près de deux heures. Un peu moins d’une heure après le décollage, le satellite Pléiades Neo 4 a été placé en orbite à 625 km d’altitude. Ce satellite optique de très haute résolution, pesant un peu moins d’une tonne, a été fabriqué par Airbus Defence and Space Intelligence qui l’exploitera.

Cet équipement d’avant-garde est le deuxième des quatre satellites de la constellation Pléiades Neo. Le premier est en orbite depuis le 28 avril. D’une précision inégalée, il devrait permettre une résolution de 30 cm pour une couverture globale de la Terre.

Outre cette précision, la constellation doit fournir une réactivité accrue pouvant être réduite à une demi-heure en cas d’urgence, ce qui ouvre des opportunités notamment dans le domaine des applications de géolocalisation et la cartographie. Les prochains satellites de la série doivent être lancés par la future Vega C dès 2022.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

lire aussi

Articles connexes