Mont-Saint-Martin a fêté son champion Steven Da Costa

Ils n’attendaient que ça. Et avec impatience. Environ 300 personnes s’étaient rassemblées sur le parvis de la mairie de Mont-Saint-Martin lundi soir pour accueillir leur héros Steven Da Costa, champion olympique de karaté (-67kg). La fierté d’une ville, et plus encore.

«Il a fait de Mont-Saint-Martin la capitale mondiale du karaté» s’est exprimé Patrice Marini, premier adjoint au maire Serge de Carli, encore en vacances. Arrivé avec quelques minutes de retard, Steven Da Costa ne s’attendait probablement pas à recevoir un tel accueil.

«Ce qu’il a fait, c’est exceptionnel»

À tel point qu’il ne savait pas vraiment quoi faire en sortant de la voiture. Des dizaines de jeunes se sont rués sur lui pour avoir leur selfie avec le champion. Après s’est difficilement frayé un chemin dans la foule, il a embrassé son père et ses proches, avant d’arriver au pupitre, sous les acclamations du public et les flashes des téléphones.

«J’ai encore du mal à réaliser… Il y a de l’émotion et de la fatigue. Quand je me poserai chez moi, je réaliserai petit à petit» a lancé le champion olympique. «Ce qu’il a fait, c’est magnifique, exceptionnel pour notre petite ville. C’est normal que les gens se soient mobilisés à la hauteur de l’événement» s’est ému son frère Logan.

(yb/L’essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes