Manny Pacquiao veut montrer qu’il «n’est pas fini»

Le 21 août, la légende du ring, sacrée dans six catégories de poids différentes et héros dans son pays, affrontera Spence, détenteur des titres WBC et IBF des poids welters depuis 2017. «J’aurais pu combattre plusieurs adversaires faciles» ces dernières années, a expliqué Pacquiao, 42 ans.

«J’ai choisi le meilleur adversaire parce que je veux ajouter une nouvelle ligne à ma légende. Je dois prouver que je ne suis pas encore fini.»Pacquiao, qui durant sa longue carrière s’est imposé à 62 reprises, pour 7 défaites et 2 nuls, se bat pour la première fois depuis sa victoire contre Keith Thurman en juillet 2019.

Il avait alors remporté la ceinture WBA des welters, dont il en été déchu six mois plus tard, faute de l’avoir ensuite défendue. «Cela fait deux ans que je ne suis pas monté sur le ring et c’était bon pour moi d’avoir ce repos», a rétorqué le désormais sénateur philippin, qui après ce lucratif combat, pourrait se lancer dans la course à la présidence l’an prochain.

???? Après 2 ans d’inactivité, la légende de la boxe philippine Manny #Pacquiao remontera sur le ring en août pour ce qui pourrait être le dernier combat de sa carrière, avant de mener celui pour la présidence ⤵️ #AFP #AFPTV pic.twitter.com/7o6Kk9ucS1

— Agence France-Presse (@afpfr) July 3, 2021

Tant d’inactivité «a beaucoup aidé mon corps et mon esprit. Cette fois-ci, je suis plus excité que jamais et j’ai l’impression d’être à nouveau jeune», s’est-il réjoui, laissant planer le suspense quant à son avenir sportif, qu’il déterminera «un combat après l’autre».

«Je veux me battre et faire honneur à mon pays. En même temps, je suis aussi là pour me prouver que je peux encore le faire à 42 ans», a lancé Pacquiao, qui se prépare à une lutte acharnée face à un rival invaincu. Errol Spence a remporté ses 27 combats, dont 21 par KO. «J’ai beaucoup d’avantages dans ce combat», a toutefois analysé le Philippin. Et d’énumérer : «Ma vitesse et ma puissance, ainsi que ma stratégie et mon expérience.»

(L’essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes