Le courrier est trié avant d’être donné aux agriculteurs

À deux semaines du lancement de la saison 16 de «L’amour est dans le pré», Karine Le Marchand a fait quelques confidences sur le programme qu’elle anime depuis maintenant onze ans. Interrogée par le magazine Télé 7 Jours, la présentatrice a évoqué les prétendantes et les prétendants des agriculteurs de l’émission.

La Française a notamment révélé que toutes les lettres envoyées aux célibataires après la diffusion des portraits étaient lues par la production avant de parvenir – ou non – à leur destinataire. Les comptes des prétendantes et prétendants sur les réseaux sociaux sont également scrutés, histoire d’éviter toute mauvais surprise. Par le passé, certaines jeunes femmes avaient en effet écrit à un agriculteur dans le seul but de passer à la télévision. «Il y a des filles qui ne sont pas très intelligentes et qui ont des comptes très fournis avec des photos en string et la bouche en cul-de-poule. Celles-ci sont écartées facilement», a confié Karine Le Marchand dans la publication.

Les personnes sélectionnées après ce premier examen sont ensuite contactées par téléphone pour un petit entretien. Tout est donc fait pour que seul le courrier d’hommes et de femmes sincères soit découvert par les candidats à l’amour. Cependant, et comme l’a précisé Karine Le Marchand, la production du programme ne se limite pas aux apparences. «Ce n’est pas parce qu’une fille est jolie, sexy et urbaine qu’elle n’est pas sincère. Dans un sens comme dans l’autre, il faut faire attention aux préjugés», a dit l’animatrice.

(L’essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes