La maison médicale va changer d’adresse

Une maison médicale flambant neuve, plus moderne et plus spacieuse que celle actuellement en service. La ministre de la Santé Paulette Lenert a inauguré jeudi la maison médicale au 23, Val Fleuri, entre le CHL et le Rollingergrund, qui doit entrer en service le 2 septembre, à la place de celle du quartier de la gare.

Sur rendez-vous



Les maisons médicales reçoivent les patients la nuit et les week-ends sur rendez-vous. Les personnes malades peuvent appeler le 20 333 111 pour mener tenez-vous, ou le 112 après minuit. À noter aussi que la maison médicale du centre reste au 59 rue Michel Welter, dans le quartier de la gare, jusqu’à l’ouverture de la nouvelle, le 2 septembre.

«Avec la pandémie, on s’est vite rendu compte que les maisons médicales actuelles n’étaient plus adaptées», explique Paulette Lenert. Trop petits, plus assez modernes, les sites ouverts en 2010 avaient besoin d’un coup de jeune. La maison médicale du Val Fleuri propose notamment un tri des patients, trois salles de consultation ou encore un espace de repos pour les médecins qui viennent y passer le nuit et pourront travailler dans de meilleures conditions qu’à la maison médicale actuelle. L’endroit et ses équipements modernes permet même de séparer nettement, en cas de pandémie, les patients infectés des autres.

5 millions d’euros pour la rénovation

Pour mémoire, les trois maisons médicales permettent la continuité des soins primaires la nuit et les week-ends. Les personnes malades peuvent s’y rendre à partir de 19h en semaine ou dès 7h les week-ends et jours fériés. L’idée à l’origine de leur création était notamment de décharger les services d’urgence des hôpitaux. «Elles sont utilisées, les gens qui les utilisent sont contents mais j’ai l’impression qu’il reste encore beaucoup d’espace pour faire de la promotion», estime Paulette Lenert.

D’autant que le nouveau site pourra accueillir plus de patients, avec sa superficie de 700 m2 et ses capacités plus importantes. La maison médicale du sud va aussi déménager courant septembre, pour s’installer à Belval. Pour celle du Nord, il faudra un peu plus de temps, mais un site a été trouvé pour la bâtir sur l’ancien site de l’usine Heintz van Landewyck, avenue des Alliés. En janvier, le ministère de la Santé évoquait un budget de 5 millions d’euros pour la rénovation des immeubles devant abriter les maisons médicales du centre et du sud.

(L’essentiel/jw)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes