Jorge Martin s’offre une «première» au GP de Styrie

C’était son sixième départ en GP, sa deuxième pole position et, surtout, sa première victoire: à 23 ans, l’Espagnol Jorge Martin (Ducati) a écrit une jolie page d’histoire sur le Red Bull Ring, à Spielberg (Autriche). Aux premières loges dès les premiers mètres de course, le «rookie» a su rester concentré lorsque ce GP de Styrie a été arrêté au troisième tour, après un accident qui aurait pu être dramatique: chute de Dani Pedrosa, sa KTM qui s’enflamme immédiatement au milieu de la piste et l’Italien Lorenzo Savadori (Aprilia) qui se retrouve devant un mur de feu et un nuage noir et qui n’évite pas le choc.

Si Pedrosa s’est immédiatement relevé – il allait même signer l’autre exploit du jour, en terminant dixième, trois ans après son dernier départ en GP! -, Savadori a dû passer par le centre médical, où rien de grave n’a été constaté.
Les hommes de service du circuit allaient être mis à contribution, d’abord pour éteindre le feu, puis pour nettoyer l’endroit de l‘accident, à l’aide de produits spéciaux.

Quartararo solide leader

Finalement, une quarantaine de minutes après le premier départ, les feux s’éteignaient une seconde fois, Jack Miller (Ducati), Jorge Martin et le champion en titre Joan Mir (Suzuki) étant les plus rapides en action. Miller n’allait pas éviter la faute en tentant de garder le contact avec le leader du championnat, Fabio Quartararo (tout content de sa troisième place, avec sa Yamaha), alors que devant, Martin ne commettait pas la moindre erreur, pour signer cet exploit historique.

En MotoGP, la jeune garde a définitivement pris le pouvoir (Valentino Rossi termine treizième). Au championnat du monde, l’avance de Quartararo sur son compatriote Johann Zarco est désormais de 40 points, le pilote Ducati ayant perdu deux places dans le dernier tour, face à Binder et Nakagami.

(L’essentiel/Jean-Claude Schertenleib)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes