Diddy aurait craqué sur une sulfureuse rappeuse

Depuis qu’ils ont été vus se tenant par la main à une soirée privée, en juin, la rumeur les dit ensemble. Diddy aurait succombé au charme vénéneux de Caresha Brownlee, plus connue sous le nom de Yung Mami, membre du duo hip-hop City Girls qu’elle forme avec JT.

En jetant son dévolu sur l’Américaine de 27 ans, le rappeur de 51 ans sait-il à quel genre de femme il a affaire? L’aimera-t-elle d’un amour sincère? «Sean est connu pour sortir avec des femmes jeunes et belles. Et le mantra des City Girls est de ne sortir qu’avec des hommes très riches, sinon c’est une perte de temps», raconte une source à Page Six. À la tête d’une immense fortune estimée à 740 millions de dollars, le prolifique producteur américain a donc tout pour plaire à la chanteuse. «Caresha a son propre argent, mais elle veut quelqu’un qui la fasse rêver et qui mène le même train de vie fastueux auquel elle s’est maintenant habituée. Alors, un boss comme Diddy, c’est juste parfait pour elle», ajoute l’informateur.

Avant de rencontrer Yung Mami, Diddy a eu de brèves romances avec d’autres célébrités, telles que la chanteuse Jennifer Lopez, en 1999, ainsi que le top model Naomi Camp­bell, en 2002. Il a été marié à Kim Porter, qui lui a donné trois enfants, un garçon et des jumelles. L’actrice américaine est malheureusement décédée en 2018, à l’âge de 47 ans, des suites d’une pneumonie foudroyante

(L’essentiel/lja)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes