Ce scientifique fantôme qui défend la Chine

Un biologiste suisse du nom de Wilson Edwards fait couler beaucoup d’encre depuis quelques jours, comme le rapportent la «RTS» ou encore le « Guardian». Né à Berne, cet éminent scientifique a dénoncé la politisation de la pandémie de Covid-19 par les Etats-Unis. D’après lui, les Américains font pression sur les milieux scientifiques et l’OMS pour qu’ils appuient la thèse selon laquelle le virus aurait échappé à un laboratoire de Wuhan (Chine). Les accusations du Suisse ont été relayées par de nombreux médias chinois. Or, Wilson Edwards n’a jamais existé, selon l’ambassade de Suisse à Beijing.

«Obsédés par l’idée de faire porter le chapeau à la Chine»

Sur son compte Facebook, Wilson Edwards a dénoncé la pression américaine qui aurait été menée par rapport à l’enquête sur une possible origine du Coronavirus dans des laboratoires chinois. Le prétendu biologiste suisse a ainsi écrit: «J’ai été informé que les Etats-Unis cherchent à discréditer les compétences des scientifiques impliqués dans la phase I de l’enquête de l’OMS menée à Wuhan et qu’ils tentent de renverser les conclusions du rapport.» Avant d’ajouter: «Le préjudice potentiel pour la réputation des scientifiques est si grave que certains envisagent de quitter l’équipe.» Wilson Edwards explique ensuite que les Etats-Unis sont obsédés par l’idée de faire porter le chapeau à la Chine alors qu’ils manquent de preuves pour appuyer leurs propos. Le message publié par ce prétendu Wilson Edwards a été relayé par de nombreux médias chinois.

«Nous recherchons Wilson Edwards»

Intrigué par ce fameux scientifique dont elle n’avait jamais entendu parler, l’ambassade suisse à Pékin a réagi sur Twitter. «Nous recherchons Wilson Edwards, biologiste suisse présumé, cité dans la presse et les médias sociaux en Chine ces derniers jours. Si vous existez, nous aimerions vous rencontrer!» Le message de l’ambassade précise qu’il n’y a aucun citoyen Suisse enregistré sous le nom de «Wilson Edwards» ni aucun article académique en biologie qui mentionne son nom. Par ailleurs, précise l’ambassade, son compte Facebook n’a été ouvert que le 24 juillet, on n’y trouve que ces seuls messages en lien avec l’enquête sur l’origine du Covid-19 et seuls trois «amis» y sont recensés.

L’ambassade a ajouté qu’il s’agissait probablement d’une fake news et a demandé à la Chine de retirer ces messages et de fermer le compte Facebook du prétendu Wilson Edwards. Si cela a bien été fait, le compte Twitter du biologiste fantôme était, lui, encore ouvert au moment où nous écrivions ces lignes. Certains internautes n’ont pas manqué de se moquer de la situation, évoquant notamment la consonance «pas très suisse» choisie pour baptiser le scientifique.

(L’essentiel/mat)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes