Banksy revendique neuf nouvelles œuvres

Le street artist britannique Banksy a confirmé via une vidéo vendredi sur son compte Instagram qu’il était bien l’auteur de plusieurs œuvres apparues récemment en Angleterre. Le clip d’un peu plus de trois minutes, intitulé «A Great British Spraycation», représente le cheminement estival de l’artiste qui voyage à bord d’un camping-car fatigué, des bombes de peintures plein la glacière.

Sur un contrefort en béton d’une plage anglaise, Banksy a ajouté un rat, son rongeur fétiche, sirotant un cocktail dans un transat. Une autre œuvre, peinte juste au-dessus d’un banc, représente une pince de machine de fête foraine, faisant des passants qui s’y assoient un lot ou une peluche à gagner. Au-dessus d’une benne à encombrants, l’artiste a fait apparaître un goéland prêt à s’y régaler.

Faisant écho à la crise environnementale, une peinture réalisée au pochoir présente trois enfants, dont l’un écope avec un seau, sur une barque de tôle ondulée reposée contre un mur de briques verdi, avec l’inscription «We’re all in the same boat» (nous sommes tous dans le même bateau).

Dans la petite ville de King’s Lynn, dans l’est de l’Angleterre, Banksy offre à la statue de l’ingénieur Frederick Savage, célèbre pour ses machines à vapeur, un cornet de glace et une langue pour la savourer.

Des danseurs sur le toit d’un abribus

Sur le toit d’un abribus, il invite des danseurs et un joueur d’accordéon, sur une maison miniature du Merrivale Model Village, une mention «Go big or go home». Ces dernières années, l’artiste contemporain de Bristol, qui entretient savamment le mystère sur son identité, tient en haleine les milieux de l’art contemporain avec ses causes emblématiques (migrants, opposition au Brexit, dénonciation des islamistes) et affole les ventes aux enchères.

En mars, une œuvre mettant à l’honneur les soignants a atteint le montant record de 20 millions d’euros, à destination du service public de santé britannique.

(L’essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

lire aussi

Articles connexes