«Alerte rouge» pour la planète: +1,5°C en 2030

Le changement climatique s’accélère. Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a publié lundi son nouveau rapport, une véritable «alerte rouge» pour l’humanité. Le réchauffement de la planète devrait aisni atteindre le seuil de +1,5°C autour de 2030.

La hausse des températures devrait se poursuivre ensuite pour dépasser ce seuil – une des limites-clés de l’Accord de Paris – d’ici 2050, même si le monde parvenait à réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre, ajoute ce rapport choc du Giec publié lundi.

Certaines conséquences du réchauffement de la planète, notamment la fonte des glaces et la hausse du niveau de la mer, sont désormais «irréversibles pour des siècles ou des millénaires», ont estimé lundi les experts.

Quel que soit le rythme des futures émissions de gaz à effet de serre, le niveau des océans va continuer à augmenter pendant «des siècles, voire des millénaires», notamment sous l’impulsion de la fonte des calottes glaciaires. Le niveau de la mer pourrait gagner jusqu’à 1 mètre d’ici 2100.

Des événements météo extrêmes attendus

Autre conséquence du réchauffement climatique, la planète va subir une augmentation «sans précédent» des événements météo extrêmes comme les canicules ou les pluies diluviennes, même si le monde parvient à limiter le réchauffement à +1,5°C, ont également prévenu les experts.

Rappelons qu’au mois de juin dernier, les experts luxembourgeois de l’Administration de la Gestion de l’Eau n’avaient pas fait mystère de l’impact du changement climatique sur les inondations fréquentes et intenses au Grand-Duché. Le pays subissait mi-juillet la pire montée des eaux de son histoire récente.

Ces événements seront sans précédent pour l’humanité en terme d’«ampleur», de «fréquence», du moment de l’année où ils frappent ou de la zone géographique touchée, précisent les scientifiques dans un résumé technique, mettant aussi en garde contre des extrêmes groupés, canicule plus sécheresse, pluie plus inondations, pouvant provoquer des «impacts importants et sans précédent».

«Le glas des énergies fossiles»

Le rapport devrait «sonner le glas» des énergies fossiles qui «détruisent la planète», a réagi le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres.

Ce rapport d’évaluation, le premier complet depuis sept ans, est «une alerte rouge pour l’humanité. Les sonnettes d’alarme sont assourdissantes: les émissions de gaz à effet de serre créées par les énergies fossiles et la déforestation sont en train d’étouffer notre planète», a-t-il ajouté dans un communiqué.

(L’essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes