Millie Bobby Brown menace Hunter Echo

Deux jours après le live Instagram dans lequel Hunter Ecimovic, alias Hunter Echo, a assuré qu’il avait eu des relations sexuelles avec Millie Bobby Brown alors qu’elle était âgée de 16 ans, l’équipe juridique de l’actrice, a fait savoir que les choses n’en resteraient pas là.

«Les remarques de Monsieur Ecimovic sur les réseaux sociaux sont non seulement malhonnêtes, mais également irresponsables, offensantes et pleines de haine. Plutôt que de nous engager dans un échange avec lui dans les médias ou sur les réseaux sociaux, nous prenons des mesures pour nous assurer qu’il cesse ce comportement une bonne fois pour toutes», ont indiqué des représentants de l’actrice britannique de 17 ans au Daily Beast le 13 juillet 2021.

Hunter Echo a pris part à un live deux jours auparavant avec deux amis après que des photos le montrant avec la star de «Stranger Things», dont la saison 4 s’annonce exceptionnelle, ont commencé à circuler sur le Net. À l’époque où les clichés ont été pris, en 2019, Millie avait 16 ans et Hunter 20. «Ouais, je l’ai formée. Elle savait comment sucer une bite», a notamment déclaré le TikTokeur, déclenchant de vives réactions. Le jeune homme affirme cependant que rien de ce qu’il a fait n’était illégal. «Je n’ai pas à présenter d’excuses, que ce soit bien clair. J’ai vécu dans la maison de Millie pendant huit mois. Je pensais que son père et sa mère savaient tout», a-t-il ajouté.

Heureusement, Millie Bobby Brown, qui aimerait que ses fans aient tous de bonnes manières, fait également parler d’elle pour de bien meilleures raisons. La comédienne aurait commencé une histoire d’amour avec Jake Bongiovi, le fils du chanteur Jon Bon Jovi. Les jeunes gens ont été photographiés main dans la main dans les rues de New York au mois de juin 2021. Le 10 juillet 2021, la Britannique a partagé une photo d’elle et lui dans sa story Instagram, rendant leur relation officielle aux yeux de ses fans.

(L’essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

lire aussi

Articles connexes