LVMH se porte bien mieux qu’avant le Covid

Le numéro un mondial du luxe LVMH est en forme: avec un bénéfice net de 5,3 milliards d’euros au premier semestre, il retrouve de loin son niveau d’avant la pandémie de Covid-19, a-t-il annoncé lundi.

À ce niveau, le bénéfice est plus de moitié (+62%) supérieur au premier semestre 2019 et, par ailleurs, décuplé par rapport à la première moitié de 2020, marquée par le déclenchement de la crise sanitaire et économique.

«Dans le contexte actuel de sortie de la crise sanitaire et de reprise de l’économie mondiale, j’estime que LVMH est en excellente position pour poursuivre sa croissance et renforcer encore en 2021 son avance sur le marché mondial du luxe», déclare Bernard Arnault, cité dans un communiqué.

Les ventes globales du groupe ont atteint 28,7 milliards d’euros au premier semestre, en hausse de 56% par rapport au premier semestre 2020 (+11% par rapport à 2019), portées par la division phare de LVMH, la mode et maroquinerie, qui réalise à elle seule 13,9 milliards d’euros (+38% par rapport à 2019) grâce aux performances de Louis Vuitton, Dior, Fendi, de Loewe et Céline.

Ces marques «gagnent partout des parts de marché et atteignent des niveaux records de ventes et de rentabilité», selon le groupe.

Fort rebond

Les vins et spiritueux, dont les ventes atteignent 2,7 milliards d’euros (+12% par rapport à 2019) connaissent une demande soutenue aux États-Unis et un fort rebond en Chine.

Le secteur montres et joaillerie enregistre une hausse de 5% par rapport à 2019 avec un semestre qui marque l’intégration de la maison new-yorkaise Tiffany. Plus généralement le groupe note un fort rebond des ventes dans les boutiques.

Dans la distribution sélective, Sephora montre une bonne performance mais DFS est encore pénalisé par la reprise limitée des voyages internationaux, et les ventes reculent globalement. Même chose pour les parfums et cosmétiques, même si les ventes directes avancent.

Dynamisme des marchés asiatique et américain

Par zones, l’Asie et les États-Unis sont dynamiques et l’Europe reprend progressivement.

«La croissance de LVMH bénéficie aujourd’hui, et bénéficiera encore davantage dans l’avenir, à la France, premier bassin d’emploi, principal pays d’origine de nos produits, auquel nos maisons sont fières d’apporter leur contribution», assure Bernard Arnault qui a inauguré récemment la Samaritaine, à Paris, en présence du président de la République Emmanuel Macron.

(L’essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes