Le tournage de «La petite sirène» est terminé

Après de longs mois loin de sa famille, Halle Bailey peut enfin prendre un peu de bon temps. L’actrice de 21 ans a annoncé la fin du tournage de «La petite sirène» sur son compte Instagram. Celle qui incarne Ariel dans le long métrage a partagé une photo d’elle dans l’eau dans son costume et écrit un long texte pour confier ses sentiments.

«Je suis tellement reconnaissante d’avoir vécu ce film dans toute sa splendeur. Ça a été une expérience difficile d’être loin de tout et de toutes les personnes que je connais, de douter, de me sentir seule (…) Cette expérience m’a rendue plus forte que ce que j’imaginais», a indiqué la jeune femme. Halle a ensuite remercié ses collègues, Jonah Hauer-King (le prince Éric), Jacob Tremblay (Polochon), Javier Bardem (le roi Triton), Melissa McCarthy (Ursula), Awkwafina (Eureka) et Daveed Diggs (Sébastien). «J’ai hâte que vous puissiez tous voir ce film, parce qu’il a été fait avec beaucoup d’amour (et de sueur et de larmes)», a-t-elle conclu.

Le cliché partagé par l’actrice est la première photo «officielle» de «La petite sirène». Des photos volées prises sur le tournage avaient été publiées par des médias en ligne, mais la production n’a encore rien dévoilé du film qui a tant fait parler avant même le début du tournage.

(L’essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes