«Je me lève en pleine nuit pour m’entraîner»

Avec une fortune estimée à plus de 400 millions de dollars, il est un des acteurs les mieux payés de Hollywood mais aussi l’un des plus suivis sur les réseaux sociaux, avec plus de 300 millions de followers sur la planète. Dwayne Johnson est la star de «Jungle Cruise».

Connaissiez-vous l’attraction Jungle Cruise de Disneyland avant ce film?

Et comment! Je retombe en enfance chaque fois que j’entre dans un parc Disney. D’autant plus que j’ai dû attendre d’avoir 26 ans pour découvrir la magie Disney pour la première fois de ma vie, c’était à Orlando. Enfant, nous ne prenions jamais de vacances en famille, mais je me suis toujours promis d’aller à Disneyworld quand je pourrais me le payer pour concrétiser mon rêve de gosse. À ma première visite du parc, je suis tombé amoureux de l’attraction Jungle Cruise. C’est pour cela que j’ai adoré cette occasion unique de transformer cela en un grand blockbuster familial.

Comment avez-vous participé à l’adaptation pour en faire un film?

L’idée était de suivre, dans la lignée de «Pirates des Caraïbes», qui est une autre attraction historique des parcs Disney avant d’être devenu une série de films à succès avec Johnny Depp. Avec Emily Blunt, nous formons un duo que tout oppose a priori mais qui devient une équipe face aux épreuves. C’est drôle, plein d’action, comme «À la poursuite du diamant vert», où Michael Douglas et Kathleen Turner jouaient la partition du «Je t’aime, moi non plus». (Rire.)

Est-ce que la complicité avec Emily Blunt a été immédiate?

J’ai vite compris qu’Emily était mégasérieuse sur sa préparation, à commencer par sa préparation physique. Elle a une force de caractère et une puissance de jeu qui dépasse tout ce que j’ai connu. Heureusement que je me lève en pleine nuit pour m’entraîner, à partir de 4 heures du matin. Il faut au moins ça pour suivre Emily toute une journée de tournage! (Dwayne fait un clin d’œil.)

Après les films «Jumanji», vous semblez abonné aux histoires dans la jungle, non?

Pour Hollywood, tous les prétextes sont bons pour me faire courir et transpirer dans la jungle jusqu’à en déchirer mon T-shirt! (Rire.) Sérieusement, «Jungle Cruise» est très différent de «Jumanji». Il n’y a qu’une similitude, ce sont deux films que toute la famille peut voir et revoir ensemble. De nos jours, c’est rare d’avoir un divertissement pour tous de 7 à 77 ans. C’est quelque chose d’important dans ma carrière, de réunir les générations.

(L’essentiel/Henry Arnaud , Los Angeles)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes