Djokovic en finale pour viser un 20e titre majeur

Novak Djokovic s’est qualifié vendredi pour la finale de Wimbledon en écartant le Canadien Denis Shapovalov (12e) 7-6 (7/3), 7-5, 7-5 et affrontera dimanche Matteo Berrettini pour tenter d’égaler le record de 20 titres du Grand Chelem codétenu par Roger Federer et Rafael Nadal. «Le score ne reflète pas la difficulté du match. Il (Shapovalov) a manqué un peu de chance au premier set et il a été meilleur pendant la quasi totalité du deuxième», a analysé le Serbe qui, à 34 ans, visera un 6e sacre à Wimbledon à l’occasion de sa septième finale.

Sauf que Shapovalov a affronté le N.1 mondial dans sa splendeur, le combattant ultime. «Oui, on peut le dire comme ça, a convenu Djokovic. Je donne tout, surtout à ce stade d’un tel tournoi. Renoncer n’est jamais une option». Si bien que son tennis âpre a supplanté le jeu pétillant du Canadien et lui a laissé un mauvais goût en bouche, à en croire les pleurs qu’il n’a pu dissimuler en quittant le Centre Court au terme de trois sets serrés… mais trois sets seulement. Car le Serbe a concrétisé trois balles de break sur dix quand le Canadien n’en a convertie qu’une sur onze.

20e victoire d’affilée en Grand Chelem

Pourtant, Shapovalov est entré dans le match comme un taureau dans une arène: sans le moindre état d’âme, il a chargé vers le filet, frappé fort et mis Djokovic sous pression. Il a ainsi réussi le break pour mener 2-1 en se jetant comme un mort de faim sur les deuxièmes balles de service du Serbe. Mais ce dernier a pris peu à peu la mesure de son adversaire et débreaké pour revenir à 5-5 puis a mené 6-5 pour obliger Shapovalov à servir pour décrocher le tie-break. Ce qu’il a fait. Mais dans le jeu décisif, le tennis ultra offensif -et risqué- du Canadien lui a coûté cher: trois fautes directes et une double faute sur balle de set, le Serbe n’en demandait pas tant et a empoché le premier set en 53 minutes.

Shapovalov a immédiatement repris sa marche en avant dans le deuxième set. Djokovic a été plus souvent contesté sur sa mise en jeu que son adversaire. Il a dû notamment sauver trois balles de break à 1-2 (il a aligné cinq points d’affilée), puis encore deux à 2-3. Mais il a tenu et les deux joueurs en sont finalement arrivés à 5-5 sans parvenir à se prendre une mise en jeu et, sur sa seule balle de break, Djokovic a pris l’avantage en profitant de nouveau d’une double faute au mauvais moment de Shapovalov. Le scenario s’est à peu près répété dans la troisième manche, Djokovic réussissant le break pour se détacher 6-5 et servir pour le match.

Au total, il jouera sa 30e finale majeure pour un 20e titre. Il a enchaîné vendredi une 20e victoire d’affilée à Wimbledon après ses deux titres en 2018 et 2019 (l’édition 2020 a été annulée en raison du Covid). C’était également son 20e match remporté d’affilée en Grand Chelem après ses campagnes victorieuses à l’Open d’Australie et Roland-Garros.

(L’essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes