Bettel sous observation médicale à l’hôpital

Une mesure «de précaution», selon son entourage. Une semaine après avoir été testé positif au Covid-19, le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel (48 ans) «s’est rendu à l’hôpital ce dimanche pour faire des tests et analyses supplémentaires», a annoncé, dans un communiqué, le ministère d’État. Il devrait «sauf contre-indication médicale, y rester sous observation pour une durée de 24h», et donc sortir lundi matin.

Le Premier ministre avait entamé dimanche dernier une période de dix jours en isolement, moins de 48 heures après un sommet européen à Bruxelles où il avait rencontré les autres dirigeants de l’UE. Le chef du gouvernement luxembourgeois présentait alors de légers symptômes (fièvre, maux de tête). Aucun autre participant n’avait été considéré comme cas contact, les gestes barrières ayant été respectés, avait alors indiqué le gouvernement du Luxembourg.

«Le moral est bon»

Selon nos informations, l’état de santé de Xavier Bettel n’est pas jugé «alarmant, et le moral est bon». Toutefois, il aurait pris la décision d’effectuer des examens supplémentaires, car les symptômes dont il souffre depuis une semaine (maux de tête, toux, fièvre) «n’ont pas cessé».

Le Premier ministre, en télétravail, s’était encore montré actif ces derniers jours. Placé à l’isolement en principe jusqu’au mardi 6 juillet, il s’était exprimé mardi dernier lors d’une réunion virtuelle organisée par le Forum économique mondial. Jeudi, il avait échangé avec le président-directeur général de Google, Sundar Pichai et vendredi il avait présidé par écran interposé le conseil de gouvernement. Pour l’heure, sa sortie de l’hôpital étant prévue lundi matin, l’agenda n’a pas été modifié. Rappelons que Xavier Bettel avait reçu une première injection du vaccin AstraZeneca le 6 mai dernier. Il devait recevoir sa deuxième dose jeudi dernier.

(nm et ol/L’essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

lire aussi

Articles connexes