suivez la sortie extravéhiculaire de Thomas Pesquet

Ce qu’il faut savoir

Il va passer l’après-midi dans le vide spatial. Thomas Pesquet a entrepris, mercredi 16 juin, sa première sortie extravéhiculaire dans le cadre de la mission Alpha à bord de la Station spatiale internationale. Depuis 14 heures et durant plus de six heures, l’astronaute français va installer un nouveau panneau solaire avec l’Américain Shane Kimbrough. Suivez cette « EVA » dans notre direct.

La troisième sortie de sa carrière. Le Français connaît le terrain, arpenté à deux reprises durant sa précédente mission en 2017, avec le même coéquipier. Cette fois, les rôles sont inversés : lui sera « EVA 1 » et Shane Kimbrough « EVA 2 ». « Le n°1, c’est le chef en gros. Maintenant je ne suis plus le petit jeune », a commenté l’astronaute de 43 ans. « J’ai hâte que Thomas soit dans ce rôle et d’être un bon soutien », a tweeté son collègue de 54 ans.

Une chorégraphie minutieuse. Les mécanos se repartiront les tâches pour aller déployer les panneaux à bâbord de l’ISS, tout au bout du mastodonte. Les panneaux « nouvelle génération », livrés par cargo sous forme compacte, ont déjà été fixés à l’extérieur du vaisseau. Thomas Pesquet ira récupérer l’objet de 350 kg puis, mû par un bras robotique, longera la Station pour aller le passer à son acolyte. Accrochés au bras par les pieds, ils déplieront le panneau et ses 19 m de long.

Sécurité maximale pour ne pas tomber dans le vide. Une « triple sécurité », incluant notamment un câble reliant en permanence les astronautes à la Station, empêche le scénario cauchemardesque du film Gravity de se produire en vrai, assure l’Agence spatiale européenne. Des incidents peuvent toutefois survenir, comme la perte d’étanchéité du scaphandre en cas d’impact de micro-météorite. Le système de refroidissement peut aussi s’écouler dans le système de ventilation, comme l’a vécu l’Italien Luca Parmitano en 2013.

Rebelote ce week-end. Thomas Pesquet et Shane Kimbrough recommenceront l’opération, dimanche, pour déployer un deuxième panneau solaire et ainsi augmenter un peu plus la puissance du vaisseau construit en 1998.

lire aussi

Articles connexes