les droits des passagers aériens bafoués pendant la pandémie

Publié le 30/06/2021 14:41

Mis à jour le 30/06/2021 15:01

Durée de la vidéo : 1 min.

Article rédigé par

Les droits des passagers aériens ont été bafoués pendant la pandémie de COVID-19, selon la Cour des comptes européenne. Les compagnies aériennes ont obligé leurs clients à accepter des bons à valoir, ce qui est illégal.

Turbulences dans le ciel européen. Les droits des passagers aériens ont été fortement secoués par les conséquences économiques de la crise sanitaire de COVID-19. Selon un rapport de la Cour des comptes européenne, les compagnies aériennes des 27 Etats membres de la zone économique européenne étaient dans l’obligation de rembourser aux passagers les billets des vols annulés pour cause de pandémie. Mais la plupart des compagnies se sont affranchies de cette obligation et n’ont livré que de très hypothétiques “à valoir” sur un prochain voyage.

“Contraire à la législation européenne”

 “Cela a été fait avec le blanc-seing des pouvoirs publics qui ont accepté, voire favorisé cette situation, dénonce Fabrice Mercade, porte-parole de la Cour des comptes européenne. La France, par exemple, a voté une loi qui permet aux agences de voyage d’émettre des bons sans offrir de remboursements, ce qui est contraire à la législation européenne. »

Au moins 50 millions de billets ont été annulés en Europe depuis le début de la crise sanitaire. Et dans la plupart des cas, les passagers n’ont pas été remboursés.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

lire aussi

Articles connexes