Cara Delevingne a songé à passer sous le bistouri

On peut être une des mannequins les plus demandées de la planète et avoir des problèmes d’estime de soi à cause de son physique. Ainsi qu’elle l’a raconté sur le podcast «Make It Reign with Josh Smith» sur Apple Music, Cara Delevingne a songé il y a quelques années à faire de la chirurgie esthétique pour retoucher des parties de son corps, dont sa poitrine et son nez.

«Ces soucis viennent d’une profonde insécurité», a analysé la Britannique de 28 ans qui a défilé en lingerie pour des marques telles que Victoria’s Secret. Selon elle, elle songe «depuis l’enfance pratiquement» à refaire sa poitrine: «Je voulais absolument faire quelque chose pour mes seins qui ne sont pas symétriques.» Malgré cette envie, elle n’est jamais passée à l’acte. «Je me rapprochais de l’idée (ndlr: de passer sur le billard) et à un certain moment je me suis dit que si je le faisais, je ne pourrais jamais en parler honnêtement. Ça aurait été un problème. Je pense que les jeunes femmes ou les jeunes hommes ont besoin de savoir que certaines choses ne peuvent pas être obtenues naturellement. Ce qui me rend encore plus triste, c’est que les gens ne parviennent pas à en parler ouvertement», a estimé le top.

Malgré tout, Cara s’est dit prête à faire de la chirurgie esthétique: «J’ai même hâte que quelque chose soit fait. En revanche, je ne voudrais pas qu’on vienne me questionner sur ce que j’ai fait ou ce que je n’ai pas fait. Ce serait beaucoup plus facile si on pouvait simplement dire: «Hey, tu sais quoi? J’ai fait de la chirurgie.»

(L’essentiel/Fabien Eckert)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur [email protected] Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

lire aussi

Articles connexes